Le challenge

Les déchets dangereux peuvent exposer des personnes qui ne sont pas impliquées directement dans le processus de préparation ou d'administration à des produits chimiques dangereux.

Tous les matériaux entrant en contact avec des médicaments dangereux et des déchets de produits utilisés par le patient, tels que des flacons, des kits intraveineux, des seringues, des gants, des blouses, des bassins de lit et de la literie, doivent être manipulés comme des produits dangereux. En effet, il a été identifié que l'urine des agents hospitalier, chargés de nettoyer la zone de perfusion et d'éliminer les déchets contient des traces de médicament, ce qui témoigne d'une absorption à partir de la zone contaminée.1 Tous les déchets résultant de la préparation et de l'administration de médicaments dangereux doivent être mis à l'écart et éliminés conformément à la politique de l'hôpital et aux réglementations régionales et nationales en vigueur.2,3,4  La réduction de ces déchets permet de diminuer considérablement le risque d'exposition aux médicaments anticancéreux et également d'abaisser le coût associé à l'élimination des déchets dangereux, estimé à 0,31€/kg selon le cours du Baxa Corporation Star Center® sur la Manipulation et la préparation sécurisées des médicaments dangereux.

Le coût associé à l'implémentation d'un dispositif de transfert en système clos dans une pratique clinique est un facteur décisif dans le processus d'achat.

Alors que les pressions économiques augmentent, les décisions liées aux achats ne peuvent plus reposer uniquement sur les études d'efficacité cliniques qui ne parviennent pas à évaluer le rapport coût-efficacité. Une évaluation des coûts d'implémentation est essentielle lors de la comparaison des dispositifs de transfert en système clos disponibles sur le marché.

Notre solution

Le dispositif de transfert en système clos du système ChemoClave® peut aider les établissements à réduire de façon considérable les déchets présentant un risque biologique.

Au vu de la simplicité du système en lui-même, le dispositif de transfert en système clos ChemoClave est le deuxième système à générer le moins de déchets présentant un risque biologique dangereux par rapport aux autres dispositifs de transfert en système clos disponibles sur le marché. Une étude prospective de la production de déchets des dispositifs de transfert en système clos disponibles a démontré que le dispositif de transfert n système clos ChemoClave permet à un centre de cancérologie important de réduire ses déchets présentant un risque biologique de près de 1,043 kg chaque année. Les calculs ont été effectués sur la base du volume de déchets qui serait produit par chacun des systèmes s'ils étaient utilisés dans un seul établissement / hôpital anticancéreux important préparant 1,276 perfusions mensuelles sur douze mois pour un total de 15,312 perfusions par an.5
 

total-waste.png

Le dispositif de transfert en système clos ChemoClave est moins cher à mettre en œuvre que les autres dispositifs de transfert en système clos disponibles sur le marché.

Une étude récente a évalué les coûts associés à divers dispositifs de transfert en système clos sur l'ensemble de la prestation de services cliniques, notamment la préparation, le transport, l'administration et l'élimination des médicaments dangereux. Les économies réelles ont été évaluées à 23,6666 € par an avec le dispositif de transfert en système clos ChemoClave pour un seul établissement anticancéreux important par rapport aux autres dispositifs de transfert en système clos.5 Une autre étude chargée d'analyser les coûts des dispositifs de transfert en système clos disponibles a estimé que le fait d'utiliser le système ChemoClave pourrait permettre à un établissement d'économiser entre 44,31 € et 86,70 € toutes les 100 poches de produit de chimiothérapie administrées.
 

Total -cost

Références bibliographiques

* Calculations are based on a single, high-volume oncology facility/hospital preparing 100 mixes a day over 365 working days, for a total of 36,500 mixes annually. Texium/SmartSite is marketed as a closed system, not a CSTD.

† Component cost may vary slightly due to manufacturing price changes, contract pricing, and/or volume discount pricing. Texium/SmartSite is marketed as a closed system, not a CSTD.

  1. Eisenberg et al. Journal of Infusion Nursing: January 2009 - Volume 32 - Issue 1 - p 23-32.
  2. National Institute for Occupational Safety and Health. NIOSH Alert: preventing occupational exposures to antineoplastic and other hazardous drugs in the health care setting. Centers for Disease Control and Prevention, National Institute for Occupation Safety and Health, DHHS (NIOSH) Publication No. 2004-165. Washington, DC: U.S. Department of Health and Human Services.
  3. Smith CA. Managing pharmaceutical waste: what pharmacists should know. J Pharm Soc WI 2002; November/December: 17-22.
  4. International Society of Oncology Pharmacy Practicioners Standards Committee. ISOPP standards of practice. Section 2 - Transport of cytotoxics. J Oncol Pharm Pract. 2007; 13 Suppl:1-81.
  5. Barnachea L, Lee T, Gitler J, Saria M. Presented at the California Society of Health System Pharmacists (CSHP), November 4, 2011
  6. Saria M et al. The Cost of Safety: Closed System Transfer Devices, Abstract Accepted at the International Forum on Quality & Safety in Healthcare, April 2011, Amsterdam NL.